• SAA

    Silence intense, je rentre en transe
    Oublie bien vite, le sommet du triptique
    Lacheté amère des reflux de poussière
    Anaphase pathétique au relant éclésiastique
    Rythme saccageur, empli de douceur

    Annéanti jusqu'ici, au confint de sa vie
    Irrascible colère, sourire éphémère
    Martyrisée avec grâce sans laissez de traces
    Ennivrée d'une couleur sussurant des odeurs

    Annachronisme halletant, du sourire des enfants
    Distillat épique jusqu'à l'heure fatidique
    Rare sont ceux, qui volent aux cieux
    Ebranlé tristement, s'envolant au vent...
    Nilhiisme optu, victime de vertu
    Alliénation dérisoire, qui mène à l'abbatoir...

                             Read...

       Solar...


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :